Research

Menu

Back

Choose Language

mai 5, 2023

News

Quelles sont les conséquences de l’avènement de l’IA générative pour les investisseurs ?

Les chatbots basés sur l’IA générative ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Nous sommes à la veille d’une explosion d’utilisations créatives et innovantes de l’IA qui permettra la généralisation de cette technologie dans un vaste éventail de secteurs. Les investisseurs doivent prendre conscience des opportunités, sans négliger d'autres considérations...

L’IA générative a été propulsée sur la scène publique lors du lancement de ChatGPT par OpenAI. Pour ceux qui n’en auraient pas entendu parler, ChatGPT est un robot conversationnel (chatbot) construit sur un modèle de langage étendu (MLE). Il peut discuter, répondre à des questions, donner des avis et résumer de vastes quantités d’informations. Alors que les modèles d’IA précédents savaient extraire des tendances et des relations dans les données, les MLE, entraînés selon des milliards de paramètres, peuvent imiter l’intelligence humaine et comprendre le langage, le sens, les nuances et le contexte.

Abasourdi par ses capacités de compréhension et ses réponses semblables à celles des hommes, le monde entier s’est rué sur l’outil pour l’essayer, faisant gagner à ChatGPT des utilisateurs en un temps record : 1 million en l'espace de cinq jours seulement, alors qu’il a fallu 3,5 ans à Netflix pour en arriver là !

ChatGPT et d’autres MLE, en développement depuis déjà quelques années, représentent une percée dans l’apprentissage non supervisé dans lequel le modèle effectue ses propres prédictions et calculs grâce aux énormes quantités de données qui lui sont fournies (à noter que nous contribuons nous-mêmes à l’amélioration de ChatGPT à chaque fois que nous l’utilisons). Mais le potentiel de production va au-delà des mots. L’IA générative est capable de produire des vidéos, de l’art, des logos, de la musique, et bien plus encore... elle a déjà servi à créer un court-métrage primé à Cannes par exemple.

L’intelligence des MLE peut croître au fil du temps. Plus les MLE sont utilisés et plus ils apprennent, plus ils deviennent précis et plus les domaines d’application se multiplient. En conséquence, les applications potentielles sont immenses. Dans le secteur financier, par exemple, une banque pourrait utiliser l’IA pour l'aider à prendre de meilleures décisions d'investissement en l'utilisant pour extraire des données autant d'informations utilisables que possible. Même les meilleurs gestionnaires de fonds ne peuvent accéder qu’à une infime partie des informations pertinentes pour la sélection de titres et doivent donc se méfier des multiples biais comportementaux dont les machines sont totalement dépourvues. Dans l’enseignement, les MLE pourraient servir à créer des contenus pédagogiques, rédiger des manuels ou fournir des explications. Dans le domaine du droit, ils pourraient rédiger des textes juridiques et résumer des cas : ChatGPT a déjà écrit des articles qui ont réussi des examens de droit. Les sociétés de service à la clientèle pourraient entraîner et utiliser l’IA générative pour répondre à la majeure partie des demandes des clients...

Il ne s'agit là que de quelques exemples triés sur le volet. Les innombrables possibilités d’application pourraient introduire des avancées et des gains d’efficacité dans presque tous les secteurs. Alors que certains craignent que l’IA générative ne mène à des suppressions d'emplois, d’autres estiment qu’elle en créera de nouveaux qui permettront aux humains de s’impliquer dans des rôles plus créatifs et générateurs de valeur ajoutée.

Il semblerait que le train de l'IA générative soit déjà en marche et pour les investisseurs, l'avenir de cette technologie devrait évoluer rapidement.

Selon une étude de PwC, l’IA pourrait fournir une contribution à concurrence de 15 700 milliards de dollars à l’économie mondiale d’ici 2030. Selon des données PitchBook, 46 transactions ont déjà généré quelque 1,7 milliard de dollars sur le seul premier trimestre 2023. Par ailleurs, des transactions pour 10,68 milliards de dollars supplémentaires ont été annoncées, mais non finalisées durant le trimestre.

Les investisseurs cherchant à s’exposer à cette technologie de rupture à la croissance fulgurante doivent toutefois prendre en considération certains points clés.

Le premier, c’est qu’il y aura des gagnants et des perdants. Compte tenu de l’ampleur des investissements et des ressources informatiques nécessaires, les dernières avancées de l’IA générative sont comparables à la conquête de la lune : un impressionnant exploit technique, reproductible uniquement par les groupes aux capacités financières proches de celles d’un État. Il apparaît de plus en plus clairement que les géants technologiques ont déjà posé leurs marques sur la technologie sous-jacente clé, que ce soit par le biais de longues années de développement interne ou d’acquisitions. Il pourrait donc être difficile pour d’autres de se faire une place sur un marché sur lequel il sera essentiel d’opérer à très grande échelle avec les coûts unitaires les plus bas.

Par conséquent, les investisseurs pourraient trouver davantage d’opportunités, moins évidentes, en dehors du cœur de métier de l’IA générative. Par exemple dans des applications verticales où l’IA générative est intégrée dans les services aux entreprises et commerciaux. Il existe tout un écosystème de technologies (et d’entreprises) existantes qui devraient bénéficier de l’adoption rapide de l’IA générative (technologies de l’information, industrie, santé et d’autres secteurs économiques).

Second point à prendre en considération : les législateurs cherchent à promulguer des lois qui régiront la technologie en pleine évolution. Des centaines d’initiatives politiques actives à travers le monde tentent de réglementer l’IA, suscitant une forte incertitude pour les entreprises qui n’est pas près de s’apaiser avec les mises en garde formulées par de grands noms du secteur de l’IA vis-à-vis de la technologie.

Nous tendons à surestimer l’effet de l’innovation à court terme et à le sous-estimer à long terme. Au-delà du battage médiatique autour des nouveaux chatbots, l’IA générative a un potentiel révolutionnaire touchant presque tous les secteurs, même si cela prendra du temps. Il est recommandé aux investisseurs à long terme d’adopter une approche large, en s’intéressant non seulement à l’infrastructure de l’IA générative, mais également à ses applications et aux secteurs basés sur l’IA.


More

juillet 4, 2024

News

Les ménages américains peuvent-ils co...

  Tel le Géant Atlas, le consommateur américain porte sur ses épaules toute l’économie du pays. Les États-Unis représentent environ un quart de la production...

juin 21, 2024

Bilboard

BILBoard – Été 2024

Malgré le durcissement des conditions monétaires, l'économie mondiale s’est remarquablement bien comportée tout au long du premier semestre 2024. Depuis lors, elle semble reprendre de...

juin 3, 2024

News

La situation énergétique en Europe es...

  Avant l’invasion de l’Ukraine en février 2022, la Russie se taillait la part du lion des importations énergétiques européennes. Le pays fournissait 28% des importations...

mai 29, 2024

Bilboard

BILBoard Juin 2024 – Les investisseur...

  Une étude révèle que les fans américains de la chanteuse Taylor Swift qui souhaitent assister cet été à la tournée de tous les records,...

avril 25, 2024

Bilboard

BILBoard mai 2024 – La réalité des ba...

Au cours du mois dernier, les États-Unis ont présenté toute une série de chiffres plus élevés que prévu, corroborant le scénario d'une absence d'atterrissage. Le...

All articles